Bahar Kimyongur accuse Milquet de collusion avec les Turcs

22/06/13 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

(Belga) Le militant d'extrême gauche belge Bahar Kimyongur, arrêté lundi en Espagne sur base d'un mandat d'arrêt international lancé par la Turquie et libéré sous caution depuis, accuse la ministre belge de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) de collusion avec les Turcs, révèle samedi Le Soir. La ministre s'insurge et dément avoir évoqué le cas du militant lors de ses rencontres avec ses homologues turcs.

Bahar Kimyongur accuse Milquet de collusion avec les Turcs

Bahar Kimyongur, acquitté par les tribunaux des accusations d'appartenance à une organisation terroriste (le DHKP-C), avait déjà été arrêté en 2008 aux Pays-Bas. Les services néerlandais avaient alors été renseignés par les services belges. L'homme, arrêté lundi en Espagne et relâché jeudi après avoir payé une caution, soupçonne la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet d'avoir passé un accord avec la Turquie. "La Belgique, une nouvelle fois, a été l'objet de pressions de l'Etat turc. Je soupçonne Joëlle Milquet d'avoir trafiqué sur mon dos", indique-t-il. Des accusations contre lesquelles la ministre s'insurge, expliquant s'être rendue en Turquie en mai dernier pour parler du problème des jeunes Belges en Syrie. "Nous n'avons jamais parlé, avec les autorités turques, d'une problématique belge et certainement pas du cas de M. Bahar Kimyongur." (Belga)

Nos partenaires