Bagdad veut le départ des troupes turques du Kurdistan irakien

02/10/12 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement irakien a réclamé mardi au Parlement l'abrogation d'accords autorisant les bases militaires étrangères sur son sol, une décision visant les troupes turques présentes dans le nord du pays, ont indiqué des responsables.

"Le conseil des ministres a décidé de bannir les bases et troupes étrangères de son sol et d'interdire l'accès de forces étrangères au territoire irakien", a expliqué le porte-parole du gouvernement dans un communiqué. Le gouvernement "demande au parlement d'abroger (...) les traités signés par le passé avec des pays étrangers qui permettent la présence de forces et de bases militaires étrangères sur le sol irakien ou l'accès de ces forces" au territoire national. Un autre responsable a affirmé que cette décision visait les bases militaires turques situées à Dohouk, une des trois provinces de la région autonome du Kurdistan irakien. Le traité visé "avait été signé par Saddam Hussein en 1995. Il permet à l'armée turque d'avoir une présence dans les régions septentrionales de l'Irak afin de traquer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)", a souligné ce responsable (MUA)

Nos partenaires