Baby D. : "L'enfant n'a pas été négocié mais élevé avec amour"

14/09/12 à 19:34 - Mise à jour à 19:34

Source: Le Vif

(Belga) Les "parents acheteurs" néerlandais de Baby D. ne sont pas coupables de traitement dégradant envers l'enfant, ont plaidé les avocats du couple devant le tribunal correctionnel d'Audenarde. "Il n'est pas question de la négociation d'un enfant. La jeune fille a été élevée avec amour pendant sept ans et se porte bien."

Le ministère public avait requis huit mois de prison avec sursis pour le couple néerlandais. "Mes clients ne méritent aucune sanction", a déclaré leur avocat, Peter Van Melkebeke. "Ils ont juste voulu offrir un avenir à l'enfant. Ils n'ont pas ouvert la boîte de Pandore. Les autres parties sont également concernées et osent maintenant demander une indemnisation. Nous sommes choqués par la constitution de partie civile." Les parents belges à qui l'enfant avait été promis, Geertrui Praet et Bart Philtjens, réclament 5.000 euros d'indemnisation. Selon le procureur, le couple néerlandais a versé au moins 12.000 euros pour l'enfant. Il n'existe aucune preuve que la somme dépassait les dépenses réelles de la mère porteuse, a expliqué la défense. "Il n'est pas question de la négociation d'un enfant. La jeune fille va bien. Elle a été élevée avec amour pendant sept ans, par son père et sa mère, et le tuteur ad hoc demande maintenant une indemnité (provisionnelle) d'un euro pour ce qu'ils lui auraient fait. Ils ont seulement aidé un enfant dans le besoin." (PVO)

Nos partenaires