Azerbaïdjan: le président d'un groupe d'observateurs électoraux emprisonné

26/05/14 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

(Belga) Les autorités de l'Azerbaïdjan ont condamné lundi à cinq ans et demi de prison le président d'un groupe d'observateurs électoraux qui avait dénoncé la réélection du président Ilham Aliev comme entachée de fraudes.

Azerbaïdjan: le président d'un groupe d'observateurs électoraux emprisonné

Un tribunal de Bakou a reconnu Anar Mammadli coupable d'évasion fiscale, d'activité commerciale illégale, et d'abus de pouvoir. Des accusations qu'il rejette, a précisé son avocat Elchine Sadigov. Ses deux co-accusés, des militants pour la défense des droits de l'homme, ont également été condamnés à trois ans et demi ferme pour l'un et à deux ans avec sursis pour l'autre. Les organisations de défense des droits de l'homme locales et internationales avaient dénoncé l'arrestation de M. Mammadli en décembre 2013 et demandé sa libération. L'ONG Amnesty International le considère comme un "prisonnier de conscience". Le groupe d'observateurs présidé par Anar Mammadli, partiellement financé par les États-Unis et l'Union européenne, avait rapporté de nombreuses irrégularités, parmi lesquelles du bourrage d'urnes, lors de l'élection présidentielle d'octobre 2013 en Azerbaïdjan, qui avait abouti à la réélection du président Ilham Aliev. Le groupe avait alors considéré que l'élection "ne peut être considérée comme libre et démocratique". L'Azerbaïdjan, petit pays du Caucase riche en hydrocarbures, est régulièrement critiqué pour ses manquements aux droits de l'homme. Les ONG locales dénoncent un renforcement de la répression contre l'opposition depuis la réélection de M. Aliev l'année dernière. Ilham Aliev est devenu président de l'Azerbaïdjan en 2003 au terme d'une élection contestée qui a suivi la mort de son père, Heidar Aliev, un ancien officier du KGB et président du pays à partir de 1993. (Belga)

Nos partenaires