Avis favorable de l'UE pour un vaccin novateur contre la méningite

16/11/12 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a obtenu un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Union européenne (UE) pour le Bexsero, un vaccin novateur qui protège des conséquences dramatiques du méningocoque B, cause majeure de méningite en Europe.

Dans un communiqué, Novartis ajoute qu'en général, la Commission européenne suit les recommandations du CHMP et rend sa décision définitive dans un délai de trois mois. Cette décision s'appliquera à tous les pays de l'UE et de l'Espace Économique Européen (EEE). L'infection provoquée par le méningocoque B est difficile à diagnostiquer et peut tuer en l'espace de 24 heures ou laisser de graves séquelles. Une fois l'autorisation de mise sur marché obtenue, ce vaccin deviendra le premier et unique vaccin contre le méningocoque B, qui peut être administré à tous les âges, y compris aux nourrissons à partir de deux mois. Le risque d'infection est le plus grand chez les nourrissons. "Nous sommes fiers de l'avancée majeure que représente Bexsero dans le domaine du développement de vaccins contre ce qui était, jusqu'à présent, une cible vaccinale très difficile à atteindre", a déclaré Andrin Oswald, directeur de la division Vaccins et diagnostics de Novartis. Longtemps, les chercheurs ont pensé qu'il était impossible de fabriquer un tel vaccin car cette bactérie peut revêtir 3.000 souches différentes, a-t-il expliqué à l'AFP dans un entretien téléphonique. "Les progrès de la recherche génomique à partir des années 90 ont cependant permis une nette avancée. Nos chercheurs ont alors pu identifier une protéine présente sur tous ces types de souches", a-t-il précisé. Aucun vaccin actuellement disponible ne protège largement contre le méningocoque B qui est à l'origine de plus de 90% des cas d'infections invasives à méningocoque. (VIM)

Nos partenaires