Avions - E. Huytebroeck veut la suspension des dernières mesures de dispersion des routes aériennes

27/02/14 à 17:21 - Mise à jour à 17:21

Source: Le Vif

(Belga) La ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck, a demandé jeudi la suspension de la modification des routes aériennes entrée en vigueur au début du mois de février. Dans le cas contraire, elle envisage une action en cessation environnementale devant le tribunal de première instance, a-t-elle indiqué, au cours d'une conférence de presse.

Avions - E. Huytebroeck veut la suspension des dernières mesures de dispersion des routes aériennes

Se disant saisie de nombreuses plaintes d'habitants de la capitale, la ministre a voulu en avoir le coeur net. Elle a sollicité et obtenu les premiers tracés radars depuis la modification des routes aériennes au départ de l'aéroport national. Etablis durant la première semaine du mois de février, ils révèlent ce que beaucoup redoutaient: les avions survolent la quasi totalité de la population bruxelloise, ce qui n'était pas le cas au cours de la même période de l'an dernier. Mme Huytebroeck a ajouté que la situation observée n'était nullement conforme à ce qui est annoncé par le secrétaire d'Etat fédéral à la Mobilité, Melchior Wathelet lequel affirme, d'après elle, que le nombre de Bruxellois survolés va diminuer de 465.000 à 65.000. Pour la ministre écologiste, "il n'y a pas trente six solutions". Il faut avoir le courage politique de supprimer à terme les vols de nuit et redéfinir le type d'aéroport que l'on souhaite, à moins de deux kilomètres de la capitale, dans l'intérêt des riverains de toutes les régions concernées, estime-t-elle. (Belga)

Nos partenaires