Une voiture sur deux financée via un prêt à tempérament

10/01/13 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Le Vif

L'année 2012 n'a pas été de tout repos pour le marché automobile belge : baisse des immatriculations, suppression des primes fédérales à l'achat de voitures "vertes", hausse du carburant,...Ces facteurs ont modifié le financement lors de l'achat d'un véhicule par les particuliers.

Une voiture sur deux financée via un prêt à tempérament

© ThinkStock

Selon une enquête réalisée par BNP Paribas Fortis, une voiture sur deux est financée via un prêt à tempérament, malgré un tassement du marché automobile belge et en dépit de la baisse du marché du crédit à la consommation l'an dernier (-11%). BNP Paribas Fortis note également que plus de trois automobiles neuves sur quatre sont acquises à crédit par les particuliers.

Selon les données de BNP Paribas Fortis, l'âge moyen des particuliers qui s'offre une automobile à l'aide d'un crédit est de 45 ans. La génération Y privilégie les voitures d'occasion puisqu'environ un jeune (âgé de 18 à 30 ans) sur deux s'est vu accorder un prêt à tempérament pour des véhicules de seconde main.

L'enquête relève également que la durée contractuelle moyenne d'un financement automobile est restée stable au cours de l'année écoulée : soit 56 mois pour un véhicule neuf et 49 mois pour un véhicule d'occasion. Concernant le montant moyen d'un dossier de financement d'automobile chez BNP Paribas Fortis, il a augmenté de 10 % au cours des deux dernières années pour atteindre un montant de 15.100 euros en 2012 contre 13.680 euros en 2011. "Cette évolution s'explique particulièrement par l'augmentation du prix des voitures suite à la hausse des matières premières mais aussi par l'attrait du Belge pour les véhicules haut de gamme", précise Maud Delbecque, responsable des crédits chez BNP Paribas Fortis.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires