Une très vieille dame en "guest star" à Zolder

28/04/14 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Le Vif

La "Jamais-Contente" électrique de Camille Jenatzy a battu le record du monde de vitesse voici 115 ans. Sa réplique va tenter de rééditer cet exploit lors de la Clean Week sur le circuit de Zolder.

Demain, 29 avril 2014, il y aura 115 ans jour pour jour que l'ingénieur belge Camille Jenatzy fut le premier à franchir la barrière des 100 km/h au volant d'un véhicule. Un véhicule électrique même, qui répondait au doux nom de "Jamais-Contente". Afin de commémorer cet événement, le Circuit de Zolder accueillera dans le cadre de la Clean Week une réplique de ce légendaire bolide, qui tentera de rééditer l'exploit réalisé par sa glorieuse aïeule. Le 29 avril 1899, à Achères, près de Paris, un cigare gris posé sur quatre roues passe en sifflant. On distingue à peine la barbe et les lunettes du conducteur. Le chronométreur n'en croit pas ses yeux: 105,879 km/h. Pour la première fois au monde, un homme vient de franchir les 100 km/h sur une automobile. Cet homme s'appelle Camille Jenatzy. Il est né à Schaerbeek le 4 novembre 1868 . Sa voiture, la "Jamais Contente" est électrique. Ingénieur réputé et pilote de grand talent, surnommé le "Diable Rouge" à cause de sa barbe rousse, Jenatzy était à l'époque constructeur de fiacres électriques à Paris et c'est à des fins publicitaires qu'il construisit la "Jamais Contente", qui se distinguait par sa puissance très élevée pour l'époque (68 ch) et surtout sa carrosserie aérodynamique, alors que cette science était tout bonnement inconnue à l'époque: Jenatzy était vraiment un visionnaire... En hommage à notre illustre compatriote, l'équipe belge d'I-Care Electric Mobility, active dans le domaine de la promotion de la mobilité électrique depuis 2008, a construit une réplique de la "Jamais- Contente" avec des pièces centenaires de charrettes et des composants d'aujourd'hui. Les conditions techniques de l'époque sont maintenues : une manette pour diriger le véhicule, un accélérateur manuel, un poste de pilotage découvert et, pour s'arrêter, le seul frein moteur...(Belga)

Nos partenaires