Une Citroën Méhari au Parlement européen à Bruxelles

04/12/13 à 07:29 - Mise à jour à 07:29

Source: Le Vif

Le 23 septembre 1985, Giancarlo Siani, journaliste d'un quotidien local napolitain, est assassiné à Naples alors qu'il sillonnait la région au volant de sa Citroën Méhari verte dans le but d'enquêter sur les organisations criminelles de sa région

Une Citroën Méhari au Parlement européen à Bruxelles

Depuis cet assassinat, le jeune journaliste et sa Méhari verte sont devenus les symboles de la liberté de la presse et de la lutte contre la Mafia en Italie. Cet amoureux de liberté et sa voiture sont mis à l'honneur cette année par l'association italienne Polis qui organise toute une série d'activités afin de promouvoir la liberté de la presse.Après avoir été exposée en Italie et notamment au Quirinale, la résidence du Président italien, la Méhari verte sera l'une des pièces maîtresses d'une exposition dédiée à la liberté d'information qui se tient les 3 et 4 décembre au Parlement européen à Bruxelles. La Méhari, créée en 1968, était de par sa légèreté, sa solidité et son look synonyme d'aventure et donc de liberté. Cette automobile qui tient son nom des chameaux utilisés par les soldats français en Algérie était connue pour être une voiture robuste et fiable qui passait partout. Souvent mise à l'honneur au cinéma, la Méhari, produite dans les usines de Forest jusque 1987, est assurément devenue l'un des modèles les plus mythiques de la marque aux chevrons. (Belga)(Belga)

Nos partenaires