Suspensions à butées hydrauliques progressives chez Citroën

22/06/16 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Belga

Le savoir-faire de Citroën dans le domaine des liaisons au sol n'est plus à prouver. Depuis la présentation de la 2CV en 1948, de la 15 "Oléo" en 1954 et, surtout, de la DS 19 en 1955, le confort de suspension est inscrit dans les gènes de la marque aux chevrons. Celle-ci présente de nouveaux développements en la matière.

Suspensions à butées hydrauliques progressives chez Citroën

Suspensions à butées hydrauliques progressives chez Citroën © BELGA

Au fil des années, les clients se sont attachés au "confort Citroën". C'est en se basant sur son expérience et le savoir-faire de ses ingénieurs que le constructeur français a développé une nouvelle suspension dont l'objectif est d'améliorer la qualité du filtrage tout en retrouvant le typage Citroën, cher aux clients de la marque. "Son principe de fonctionnement est simple mais le résultat impressionnant" affirment les responsables de la marque. Alors qu'une suspension classique est composée d'un amortisseur, d'un ressort et d'une butée mécanique, le système Citroën ajoute deux butées hydrauliques - une de détente et une de compression - de part et d'autre.

La suspension travaille ainsi en deux temps en fonction des sollicitations. Sur les compressions et détentes légères, ressort et amortisseur contrôlent de concert les mouvements verticaux sans avoir besoin de solliciter les butées hydrauliques. Mais la présence de ces butées a permis aux ingénieurs d'offrir une plus grande liberté de débattement au véhicule ce qui procure un effet de "tapis volant", donnant la sensation que la voiture survole les déformations de la chaussée. Sur les compressions et détentes importantes, ressort et amortisseur travaillent de concert avec la butée hydraulique de compression ou de détente, lesquelles ralentissent le mouvement de façon progressive évitant ainsi les arrêts brusques en fin de course. Contrairement à une butée mécanique classique, qui absorbe l'énergie mais en restitue une partie, la butée hydraulique absorbe et dissipe cette énergie. Il n'y a donc pas de phénomène de rebond. 20 brevets ont été déposés dans le cadre du développement de ces suspensions. La marque ne précise cependant pas quand ces nouvelles suspensions se retrouveront sur des modèles de série.(Belga)

Nos partenaires