Quand le motocross se met à l'électricité

06/05/13 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Le Vif

Le monde de la compétition n'échappe pas à la "vague verte". C'est ainsi que le circuit de Zolder a organisé en primeur la toute première course de motocross réservée aux motos électriques.

Quand le motocross se met à l'électricité

L'épreuve a été remportée par Stefan Everts en personne. La course a permis à la propulsion électrique de montrer qu'elle a du potentiel en motocross. Ses atouts sont bien sûr l'absence d'émissions polluantes et le silence de fonctionnement des machines, ce qui n'est pas un détail pour une discipline qui se pratique dans la nature. La première course de démonstration de ce que l'on appelle l' "E-MX" a donc eu lieu à proximité du circuit de Zolder, sous les auspices de la FIM (Fédération Internationale Motocycliste) et de la FMB (Fédération Motocycliste de Belgique). Au départ, on retrouvait de grands noms du motocross, dont Stefan Everts, 10 fois champion du monde, ainsi que nombre de pilotes réputés du moment comme Ken De Dycker ou Jake Nicholls. Everts a fini par l'emporter de haute lutte et ne tarit pas d'éloges sur le concept: "L"E-MX n'en est qu'à ses débuts, mais le potentiel est clairement là. KTM la lancé un certain nombre de motos spéciales destinées à cette discipline. Batterie rechargée à fond, les motos proposent une autonomie d'1 heure. Pour nous crossmen, comme une manche ne dure que 25 minutes, c'est plus que suffisant. Ces motos de cross électriques devraient être à l'avenir des outils très efficaces pour la formation des jeunes pilotes."(Belga)

Nos partenaires