Opel réfute les accusations de la VRT

22/01/16 à 18:06 - Mise à jour à 18:06

Source: Belga

Après avoir procédé à une enquête interne, Opel nie formellement que des mystérieuses modifications aient été effectuées sur des Zafira. La VRT maintient que les mesures qu'elle a fait faire ont livré des résultats étranges.

Opel réfute les accusations de la VRT

Opel réfute les accusations de la VRT © BELGA

En bref, Opel réfute catégoriquement que ses voitures soient équipées d'un logiciel truqueur, quel qu'il soit, qui aurait permis au véhicule de détecter qu'il serait en train de subir un test. Le journaliste de la VRT affirme de son côté que les véhicules incriminés présentaient des valeurs d'émissions différentes avant et après leur passage dans une concession officielle Opel et en tire comme conclusion que Opel a secrètement et de manière délibérée procédé à une mise à jour de logiciel moteur pour améliorer les émissions des Zafira dont il est question dans le reportage. D'après Opel Belgium, ces deux voitures n'ont subi que des modifications techniques spécifiquement destinées à leur faire retrouver un fonctionnement correct. Sur le premier véhicule, le câblage du capteur de la sonde de température était endommagé, plus que probablement abîmé par une martre. Ce capteur a une influence directe sur les émissions et a été remplacé. Le deuxième Zafira est passé par le garage parce qu'un témoin moteur restait allumé au tableau de bord. A l'atelier, 9 codes d'erreur ont été découverts dans l'unité de gestion moteur, ce qui a imposé sa reprogrammation pour garantir le bon fonctionnement du véhicule. Opel espère ainsi avoir fait toute la clarté sur cette affaire. A la VRT, par contre, on n'en démord pas: on suspecte toujours Opel d'avoir procédé à des manipulations peu catholiques¿(Belga)

Nos partenaires