Les pick-up : la nouvelle vague "utilitaire"

19/01/13 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

Fini d'immatriculer désormais des 4X4 luxueux comme véhicules utilitaires. Une aubaine pour les vendeurs de pick-up ?

Les pick-up : la nouvelle vague "utilitaire"

© REUTERS

Pour l'administration fiscale belge, le manège n'avait que trop duré. En raison de lacunes dans le texte de loi, les 4X4 luxueux, comme le Porsche Cayenne, ou les grands monovolumes, tel le Chrysler Grand Voyager, et après avoir subi quelques légères adaptations, s'immatriculaient à la pelle comme véhicules utilitaires. Un manque à gagner évident pour le fisc quand on sait que l'astuce permettait, entre autre, d'éviter les 5 000 euros de taxe de mise en circulation exigés pour ces véhicules puissants.

Malgré le remaniement du texte de loi, en 2006, les pick-up sont, eux, toujours considérés comme des véhicules utilitaires. Qui aurait imaginé acheter ce type d'engin rustique dans un but strictement privé ? C'était sans compter à la fois sur les efforts consentis par les constructeurs pour proposer des variantes plus civilisées et sur le succès toujours aussi sensible des modèles au look de 4X4. Résultat : le nombre de particuliers roulant quotidiennement en pick-up explose ces dernières années.

Toutefois, en plus de "tromper" le fisc, un véhicule utilitaire - servant par définition même au transport de biens et non de personnes - impose quelques concessions pour rouler au quotidien. L'insonorisation reste, même sur les modèles les plus hauts de gamme, assez sommaire, la consommation généralement conséquente, le confort de marche relativement rudimentaire et l'encombrement XXL assez peu pratique. Attention également au comportement routier qui n'est pas comparable à celui des SUV modernes. Les pick-up reposent en effet pratiquement exclusivement sur des lames de ressort et un pont rigide et s'animent via leurs roues arrière (la fonction 4X4 reste, généralement, réservée aux évolutions sur sols meubles en l'absence d'un coûteux différentiel central). Une configuration qui peut provoquer des ruades surprenantes sur les chaussées glissantes. Surtout si le véhicule évolue à vide ! Ce qui confirme que même sous un look de plus en plus séduisant, les pick-up sont d'abord des engins de transport.

Nos partenaires