Les chiffres du secteur de l'automobile en Belgique

08/01/13 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Le Vif

Par rapport à 2011, les immatriculations ont connu une baisse de plus de 11 % en 2012. Pourtant, les résultats de l'année écoulée ne s'annoncent pas aussi catastrophiques que l'on pourrait l'imaginer.

Les chiffres du secteur de l'automobile en Belgique

© Belga

Contrairement à certains pays européens qui enregistrent encore, après plusieurs années de recul, des chutes sensibles (- 40 % en Grèce ; - 37 % au Portugal ou - 20 % en Italie), le recul des immatriculations reste relativement contenu chez nous. La diminution de 11 % est calculée par rapport à l'exercice précédent, soit l'année 2011 qui constitue une année record d'immatriculations pour la Belgique avec plus de 570 000 unités !Un résultat dopé par l'annonce de la fin des primes écologiques fédérales de 15 %. Le retour à un nombre d'immatriculations sous la barre des 500 000 unités en 2012 constitue donc un retour à la norme pour le marché belge artificiellement gonflé ces dernières années.

On remarquera par ailleurs une diminution globale des immatriculations sur le Vieux Continent. Surtout en Europe occidentale, où se situent les plus gros marchés. Les marques européennes sont touchées de plein fouet : sur les 11 premiers mois de l'année 2012, le groupe français PSA (Peugeot-Citroën), Ford et General Motors ont vu leurs ventes diminuer de 12,5 %, Fiat de 16 % et Renault-Dacia de près de 20 % ! Seules les marques allemandes résistent en conservant des ventes plus ou moins stables. Notons par ailleurs que le groupe coréen Hyundai/Kia progresse sensiblement (+ 9,3 % pour Hyundai et + 15 % pour Kia).

Le recul global du marché européen de 8 % en 2012 accentue le problème de surproduction sur le Vieux Continent. D'autant plus que, selon les prévisionnistes, la situation ne devrait guère s'améliorer en 2013. Il faut donc s'attendre à ce que le secteur annonce de sérieux remaniements.

En savoir plus sur:

Nos partenaires