Le marché des voitures électriques peine à décoller

07/05/13 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Le Vif

Le boom annoncé des voitures électriques se fait attendre. Au premier trimestre 2013, seules 96 voitures électriques ont été immatriculées dans notre pays. Cela représente une baisse de 60%, qui s'explique surtout par la disparition des incitants fiscaux.

Le marché des voitures électriques peine à décoller

C'est pourquoi FEBIAC tire la sonnette d'alarme. Au premier trimestre 2012, c'étaient encore 237 voitures électriques (100% électriques ou à prolongateur d'autonomie) neuves qui avaient été immatriculées. La situation chez nous contraste fortement avec celles que connaissent les pays voisins, où les ventes de voitures électriques augmentent quasi partout, essentiellement grâce à des mesures gouvernementales cohérentes destinées à inciter le public à acquérir ce type de véhicule. Et c'est bien là que le bât blesse chez nous. Depuis la suppression par le gouvernement Di Rupo, fin 2012, de l'avantage fiscal sur les voitures électriques, c'est aux régions qu'il incombe de prendre des mesures incitants à l'achat de voitures électriques. Pour les entreprises, le nouveau mode de calcul de l'avantage de toute nature (ATN) constitue un frein important à l'acquisition de voitures de société électriques. FEBIAC demande dès lors aux gouvernements régionaux de relever le gant et de travailler au développement d'une prime écologique régionale destinée aux véhicules propres. Au gouvernement fédéral, FEBIAC propose d'adapter le calcul de l'avantage de toute nature de manière à ce que les véhicules économes et propres ne soient plus pénalisés à cause de leur valeur catalogue supérieure."A partir de maintenant, tout le monde sur le pont! Nos différents gouvernements doivent jouer leur rôle dans le soutien des véhicules propres et électriques", commente Luc Bontemps, administrateur délégué de FEBIAC. "Les ventes de véhicules électriques ont grimpé de 40% en Europe de l'Ouest durant les deux premiers mois de cette année. Ce qui est possible en Europe doit l'être également chez nous."(Belga)

Nos partenaires