Le marché chinois a son apogée dans dix ans?

23/11/17 à 09:03 - Mise à jour à 09:05

Source: Belga

Selon une étude du bureau d'audit et d'expertise comptable PricewaterhouseCooper, le marché automobile chinois pourrait atteindre son sommet en 2027, c'est-à-dire plus tôt que ce que prévoyaient jusqu'à ce jour les projections économiques. Les constructeurs européens, qui parient beaucoup sur ce marché, doivent-ils revoir leur stratégie ?

Le marché chinois a son apogée dans dix ans?

Le marché chinois a son apogée dans dix ans? © BELGA

La Chine est encore vue comme le pays de tous les possibles en matière d'automobiles. Preuve en est, tous les constructeurs y développent des usines pour prendre la meilleure assise possible dans ce pays.

Problème : les analystes ont remarqué que les Chinois deviennent de plus en plus friands de la pratique de l'autopartage (un peu forcée par les autorités), et seraient donc de moins en moins intéressés par la possession d'une automobile.

Les grandes villes chinoises sont déjà confrontées à des problèmes de mobilité et les autorités voient dans l'autopartage le meilleur moyen de stopper la prolifération des nouvelles autos sur les routes.

Selon des estimations de PwC, d'ici à 2030, plus de 45 % des kilomètres parcourus par des voyageurs individuels pourraient être réalisés via des services d'autopartage. Chez nous, en Europe, ce taux devrait à cet horizon s'établir à 36 % et aux Etats-Unis, à 34 %.

Cela dit, même avec un fléchissement du parc automobile chinois (qui se chiffrerait en dizaines, voire en centaines de millions de voitures), la Chine demeurera un très gros marché, indispensable à la santé économique de toutes les marques européennes. (Belga)

Newsletter

Ne manquez plus l'actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Nos partenaires