Le diesel perd également du terrain dans le secteur des voitures d'occasion

10/01/18 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Belga

L'année dernière, 661.140 voitures d'occasion ont été immatriculées en Belgique, ce qui constitue une augmentation de 1,41% par rapport à 2016. Dans près de six cas sur dix (59%), il s'agissait d'un véhicule diesel, ce qui représente une diminution de 3,52% par rapport à l'année précédente.

Le diesel perd également du terrain dans le secteur des voitures d'occasion

Illustration. © BELGA/Bruno Fahy

Le nombre de voitures à essence est par contre en augmentation de 6,34% pour un total de 39,66% des ventes. La part des véhicules électriques et hybrides ne dépasse toujours pas les 1%, selon les chiffres rendus publics mercredi par le site spécialisé AutoScout 24.

"2017 est l'année où la différence s'est réduite entre l'essence et le diesel", indique Vincent Hancart, general manager d'AutoScout 24 Belgique. "Cette tendance devrait encore s'accroître en 2018, principalement grâce au segment des citadines et des voitures compactes. L'arrivée sur le marché d'un nombre plus important de jeunes voitures à essence devrait contribuer également à réduire l'écart entre les deux motorisations."

La voiture d'occasion la plus populaire est la Volkswagen Golf, avec 31.323 modèles vendus, soit une part de marché de 4,7%. La BMW Série 3 suit avec 20.641 modèles vendus (3,1% de parts de marché) devant l'Opel Corsa (20.540 modèles, 3,1%). Volkswagen est également la marque la plus vendue, devant Opel et BMW.

Parmi les immatriculations de voitures d'occasion, 16,7% concernaient des voitures de moins d'un an. La part des voitures de plus de 10 ans était de 31,1%. Le rapport entre voitures d'occasion et neuves est resté stable: 1,12 voiture d'occasion a été enregistrée pour chaque nouvelle voiture immatriculée.

Newsletter

Ne manquez plus l'actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Nos partenaires