Le Car-Pass toujours plus efficace

18/05/18 à 11:00 - Mise à jour à 11:01

Source: Belga

Le risque de fraude au compteur kilométrique à l'achat d'une occasion immatriculée en Belgique est seulement de 1 sur 500. Aussi le Parlement européen plaide-t-il pour l'introduction du système Car-Pass dans toute l'UE.

En 2017, 822.576 documents Car-Pass ont été délivrés, ce qui est un record absolu depuis le démarrage du système en 2006. 72.515 concernaient des occasions importées.

En deux ans, ce nombre a augmenté de 36%. Cette hausse semble résulter d'une demande soutenue en voitures essence que le marché d'occasion local ne peut satisfaire.

Ceci représente évidemment un risque pour l'acheteur, puisque à l'exception des occasions importées des Pays-Bas, Car-Pass ne dispose pas de l'historique de ces véhicules. La probabilité que le compteur ait été trafiqué, est donc nettement plus élevée pour un véhicule importé que pour un véhicule belge.

Car-Pass a permis d'identifier 1.557 cas de fraude au compteur kilométrique en 2017. Ce chiffre correspond à 0,21% des certificats Car-Pass, sans tenir compte de ceux ayant été délivrés pour les véhicules d'importation. En moyenne, plus de 62.000 km disparaissaient du compteur. Dans certains cas, les fraudeurs n'hésitent pas à diminuer le compteur de plusieurs de centaines de milliers de kilomètres.

Depuis novembre 2016, Car-Pass et l'organisme néerlandais RDW échangent leurs données des véhicules vendus entre les deux pays. Grâce au projet il s'est avéré que dans 9,5% des cas, le compteur des véhicules importés des Pays-Bas avait été trafiqué. Mais cette collaboration, unique en Europe, porte ses fruits. La preuve, en 14 mois le nombre de cas de fraude a baissé de 42%!

Plus de transparence signifie donc visiblement moins de fraude. Michel Peelman, administrateur délégué de Car-Pass est un homme heureux: "Grâce au système Car-Pass, la Belgique est un précurseur dans la lutte contre les compteurs trafiqués. Le Parlement européen a reconnu l'efficacité de notre approche et plaide pour une introduction dans tous les États membres. Le Parlement a en effet calculé que cela permettrait aux consommateurs européens d'économiser annuellement 8,5 milliard d'euros."(Belga)

Newsletter

Ne manquez plus l'actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Nos partenaires