La part du diesel dans le marché des voitures neuves passe sous la barre des 40%

06/03/18 à 20:35 - Mise à jour à 20:34

Source: Belga

L'érosion de la part de marché des moteurs diesel se poursuit en Belgique. Désormais, moins de quatre voitures sur dix immatriculées dans notre pays disposent d'un moteur diesel, ressort-il des chiffres de la Fédération Belge de l'Automobile & du Cycle (Febiac).

La part du diesel dans le marché des voitures neuves passe sous la barre des 40%

Illustration. © BELGA/Bruno Fahy

En 2017, le nombre véhicules à essence immatriculés en Belgique était supérieur à ceux disposant d'un moteur diesel, ce qui constituait une première. Dix ans auparavant, le diesel représentait encore 80% du marché. Mais la suppression des primes CO2 en 2011 et le dieselgate en 2015 a inversé la tendance au profit de l'essence. La nouvelle politique d'accises à la pompe visant à ne plus favoriser le diesel a également accentué la popularité des voitures à essence.

Ainsi, fin 2017, 46% des nouvelles voitures immatriculées disposaient d'un moteur diesel, contre 48% d'un moteur à essence et 5,5% d'un moteur à énergie alternative (électricité, hybride, etc.). Une accélération du phénomène est constatée sur les deux premiers mois de 2018: 38% des nouvelles voitures ont un moteur diesel, 56% un moteur à essence et 6% utilisent une énergie alternative.

Sur le marché des véhicules particuliers, le phénomène est encore plus important avec seulement 20% de parts de marché pour le diesel. Deux tiers des voitures de société sont par contre toujours des diesels.

Newsletter

Ne manquez plus l'actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Nos partenaires