L'hybride, une affaire qui marche pour Toyota

13/12/13 à 20:17 - Mise à jour à 20:17

Source: Le Vif

Pour Toyota, le développement de la technologie hybride s'est révélé être un succès avec plus de 5,5 millions d'exemplaires vendus de par le monde depuis le lancement de la première Prius en 1997. En Belgique, où la technologie est particulièrement bien adaptée à nos routes congestionnées, l'hybride séduit de plus en plus.

L'hybride, une affaire qui marche pour Toyota

En passant en revue les chiffres des immatriculations en Belgique pour 2013, on pourrait s'y méprendre. Les voitures hybrides ne représentent en effet que 1,2% du volume total. Mais, en regardant de plus près les résultats de Toyota, l'une des seules marques à offrir une gamme complète de véhicules hybrides, on constate que quand le consommateur belge a le choix entre différentes motorisations, il se tourne souvent vers l'hybride. Toyota offre trois modèles qui disposent d'une motorisation essence, diesel et hybride essence: la Yaris, l'Auris hatchback et le break Auris Touring Sports. La version hybride de la Yaris séduit pas moins de 25% des acheteurs de la petite citadine. Pour l'Auris hybride hatchback ce chiffre grimpe à 37% et pour la version Touring Sports le mix hybride s'élève même à 51%. Ce choix prononcé pour l'hybride fait que cette technologie représente aujourd'hui 20% des ventes de la marque Toyota en Belgique, soit 1 voiture sur 5. Cela s'explique par le prix d'achat concurrentiel d'un véhicule hybride qui est maintenant équivalent à celui d'un diesel de puissance égale. De plus, la consommation d'une hybride en ville et dans les embouteillages reste contenue avec une voiture qui évolue souvent en mode électrique. Enfin, une meilleure longévité de pièces comme les plaquettes de freins et les pneus ainsi que l'absence de systèmes de dépollution comme un filtre à particules, font que les coûts d'entretiens sont moins importants que pour une voiture diesel.(Belga)

Nos partenaires