L'essence, alternative de plus en plus crédible au diesel

04/12/17 à 15:32 - Mise à jour à 15:34

Source: Belga

A l'occasion de l'élection de la Familiale VAB de l'Année, mise sur pied par le club de mobilité flamand voici quelques jours autour du circuit de Zolder, d'intéressantes données chiffrées ont été rassemblées à propos des voitures participantes.

Pour commencer, on note un basculement en ce qui concerne le type de carburant utilisé. Alors que voici 5 ans, 93% des participantes étaient des voitures roulant au gasoil, elles n'étaient plus que 7% cette année. Dans la foulée du "dieselgate", de plus en plus de consommateurs optent pour l'essence, confortés dans leur choix par le fait que l'écart de prix à la pompe entre ces deux carburants ne cesse de se réduire, puisqu'il est aujourd'hui d'à peine 5 centimes en faveur du gasoil.

Chez les compactes, la tendance à la "dédieselisation" est en marche depuis quelque temps déjà, alors que pour des familiales plus grandes, comme Peugeot 5008, Mazda CX-5, Renault Scénic ou Skoda Octavia, il s'agit d'une évolution très récente. Le phénomène s'explique par l'arrivée de nouvelles technologies qui ont permis de réduire l'appétit des moteurs essence.

Dans la catégorie des grandes familiales, la consommation moyenne relevée par le VAB était encore de 7,7 l/100 km en 2010. Lors de la dernière élection en date, ce chiffre est tombé à 6,5 l d'essence aux 100 km, ce qui fait des motorisations essence actuelles des alternatives valables à leurs homologues diesel.

Chez les citadines (toutes à moteur essence), 60% des voitures en lice consomment aujourd'hui moins de 6,0 l/100 km. Le modèle le plus sobre est la nouvelle VW Polo, qui a signé une consommation moyenne (mesurée) de 5,2 l/100 km (version 1.0, 65 ch). Les chiffres laissent également apparaître que les SUV et autres crossover, toujours très appréciés du public, consomment jusqu'à 12% de plus qu'une berline ou un break conventionnels, à habitabilité équivalente. Le poids supplémentaire et la carrosserie plus haute (et donc moins aérodynamique) des SUV sont responsables d'une consommation et donc de rejets de CO2 plus élevés.(Belga)

Newsletter

Ne manquez plus l'actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Nos partenaires