Federauto devient Traxio

10/06/15 à 11:26 - Mise à jour à 12:15

Source: Belga

Federauto a fêté ses 20 ans d'existence la semaine dernière, en présence du Premier Ministre Charles Michel. L'occasion rêvée de se retourner sur le chemin accompli. Mais surtout le moment idéal pour se tourner vers de nouveaux défis.

Federauto devient Traxio

Le monde change et les entreprises prennent conscience qu'elles doivent s'adapter aux évolutions du marché. Federauto, la Confédération belge du Commerce et de la Réparation automobiles et des Secteurs connexes, ne fait pas exception à la règle et se prépare à l'avenir. Aussi a-t-il décidé de s'interroger sur sa propre structure en la faisant analyser par une agence de consultance externe, Möbius. L'enquête a notamment révélé que le terme "fédération" était désuet. De même que le slogan "ma voiture, ma liberté" n'est plus de son temps, surtout à l'époque de la mobilité multiple. Federauto a donc décidé de se muer en Traxio, un clin d'oeil au mot "traction". Un terme bien connu de la branche automobile. Le nom Traxio a en outre l'avantage d'être bref et de bien sonner dans les trois langues nationales. Traxio se veut une association de défense des intérêts de cinq secteurs d'activités, à savoir la mobilité (non seulement les voitures conventionnelles mais aussi les véhicules hybrides et électriques), les deux-roues, le machinisme agricole et horticole, le génie civil et la manutention ainsi que les composants et équipements. Ces cinq secteurs comprennent 16 groupements qui regroupent 16.000 entreprises, emploient 87.400 personnes et réalisent un chiffre d'affaires consolidé dépassant les 105,4 milliards d'euros.(Belga)

Nos partenaires