En matière d'automobile, les Européens restent plutôt chauvins

10/06/13 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Le Vif

L'Europe unie: fiction ou réalité? Si l'on considère le choix des marques automobiles par nationalité comme baromètre, c'est la première réponse qui semble l'emporter.

En matière d'automobile, les Européens restent plutôt chauvins

Une enquête à grande échelle réalisée par AutoScout24 du 15 janvier au 15 mars 2013, tend en effet à démontrer que les Européens sont plutôt chauvins lorsqu'ils achètent leur véhicule. Parmi toutes les nations européennes, ce sont les Italiens qui choisissent le plus souvent une voiture de marque nationale. Ils sont en cela suivis par les Français. Les automobiles allemandes restent les plus appréciées par tous les Européens. Chaque année, AutoScout24 organise une enquête européenne afin de mesurer le comportement d'achat de plus de 75.000 Européens, dont 5.000 Belges. Malgré l'unification européenne, cette enquête montre à quel point les Européens conservent un fort attachement national. En Italie, on achète ainsi plus de Fiat et d'Alfa Romeo que dans les autres pays. Les Français achètent plus de Peugeot, de Citroën et de Renault. Tout le monde apprécie cependant la qualité allemande : Mercedes-Benz, BMW, Volkswagen, Audi et Opel sont des marques qui séduisent tous les Européens. Mercedes-Benz est le grand favori dans tous les pays, suivi par BMW et par Audi. Dacia est la marque automobile la moins appréciée (ce qui ne l'empêche pas de signer d'excellents résultats commerciaux!).?Le cliché du Néerlandais économe est par ailleurs confirmé : 43,2 % d'entre eux affirment avoir l'intention d'acheter une voiture d'occasion dans l'année. Seuls 9 % optent pour une nouvelle voiture. Les Allemands occupent la deuxième place avec 38,8 %. Les Belges sont 25,9 % à préférer l'achat d'une voiture d'occasion cette année. Tout d'abord parce que celle-ci est moins chère, mais aussi parce ce choix permet de s'offrir une meilleure voiture, tout en restant dans le budget fixé. Sans compter qu'une voiture d'occasion perd moins rapidement de sa valeur. 22,5 % des Belges indiquent en outre qu'ils achèteront, cette année, une nouvelle voiture. Ils sont en cela suivis par les Français (20,9 %). (Belga)(Belga)

Nos partenaires