Bagarre autour d'Aston Martin

28/11/12 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Le Vif

Aston Martin suscite, depuis quelques temps déjà, l'intérêt de plusieurs repreneurs potentiels. La marque de prestige britannique semblait d'abord devoir passer en des mains italiennes et allemandes, mais les Indiens n'ont pas dit leur dernier mot. Ford a cédé Aston Martin en 2007 aux Koweitiens de Investment Dar et Adeem Investment.

Bagarre autour d'Aston Martin

Actuellement dirigée par Ulrich Bez, le constructeur de Gaydon avait le vent en poupe, mais les ventes sont récemment tombées à moins de 4.000 voitures : insuffisant pour réaliser les bénéfices nécessaires aux investissements garants de l'avenir de l'entreprise, surtout face à une concurrence agressive. Et l'honnêteté oblige à reconnaître que certaines Aston auraient bien besoin d'un petit coup de jeune, même si la nouvelle Vanquish ne manque ni d'intérêt, ni de séduction. Quoi qu'il en soit, il semblerait que l'offre de Investindustrial devrait être acceptée par 50% des actionnaires, surtout que les Italiens apportent un partenariat technique avec Mercedes-Benz. Ce groupe n'en est du reste pas à son coup d'essai. Investindustrial avait déjà racheté le constructeur de motos Ducati, qu'il a ensuite cédé à Audi. Cela dit, une offre nettement plus élevée est arrivée de chez Mahindra. Le groupe indien, surtout spécialisé dans les véhicules agricoles, a déjà pris le contrôle de SsangYong. On suppose que Mahindra mettrait à profit le savoir-faire technologique d'Aston Martin pour moderniser sa propre gamme de véhicules et, peut-être aussi, pour mener la vie dure à son concurrent Tata, auquel appartiennent aujourd'hui Jaguar et Land Rover. (Belga) (EDITOR : VIM)

Nos partenaires