Après le scandale, Volkswagen cloué au pilori

22/09/15 à 14:30 - Mise à jour à 14:35

Il y a seulement une semaine, le PDG de VW, Martin Winterkorn, recevait une standing ovation lors de l'avant-première des nouveaux modèles et des nouvelles technologies de son groupe automobile. On spécule désormais ouvertement sur un possible licenciement, suite au scandale mondial des normes antipollution.

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe. L'EPA (Environmental Protection Agency) accuse le constructeur automobile allemand Volkswagen de manipulation des taux d'émission de ses moteurs diesel. Cette manipulation a été mise en lumière lors de tests comparatifs sur route et en laboratoire par les services compétents. Dans des spots publicitaires, Volkswagen vante les mérites de ses voitures diesel en les qualifiant de 'Clean Diesel', alors que l'émission de gaz d'échappement nocifs se révèle jusqu'à 40 fois plus élevée dans des conditions de conduite et météorologiques réalistes. Les modèles concernés: Golf 2.01 TDI, Jetta, Beetle et Audi A3. Au total, il s'agit de 11 millions de voitures à travers le monde.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires