La guerre en Syrie (deuxième partie) : du soulèvement à la guerre régionale

La guerre en Syrie (deuxième partie) : du soulèvement à la guerre régionale

Philippe Jottard - La tragédie syrienne résulte des erreurs, des fautes ou des illusions de la plupart des acteurs du conflit tant intérieurs qu'étrangers. La responsabilité du régime qui a cru mettre fin aux manifestations par la répression, est indéniable quant à l'origine de la crise, mais le radicalisme de l'opposition sunnite et l'intransigeance de ses parrains étrangers ont aussi contribué à plonger le pays dans la guerre civile.2 réactions


La guerre en Syrie : les prémisses de la crise

La guerre en Syrie : les prémisses de la crise

Philippe Jottard - La guerre en Syrie est certainement avec la crise irakienne qui lui est liée, le conflit le plus douloureux depuis des dizaines d'années et celui dont les conséquences internationales sont les plus graves.7 réactions


En Syrie, la stratégie russe, comme celle de l'Iran, est constante et cohérente

En Syrie, la stratégie russe, comme celle de l'Iran, est constante et cohérente

Philippe Jottard - Poutine reconnaît volontiers qu'il est venu à la rescousse de l'armée syrienne. L'offensive russe amène les Occidentaux à ressortir les " rebelles modérés " pour prétendre qu'ils sont les cibles des frappes russes alors que ces groupes sont liés à Al-Qaïda, salafistes ou islamistes.25 réactions