"Aucune indication de conflit d'intérêts concernant Didier Bellens"

06/11/13 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Le Vif

(Belga) L'audit externe réalisé par Deloitte entre le 14 octobre et le 4 novembre a conclu qu'il n'y avait aucune indication de conflit d'intérêts concernant le CEO de Belgacom Didier Bellens dans le cadre du dossier de la vente du bâtiment Paille, a souligné mercredi en commission Infrastructure de la Chambre Pierre-Alain De Smedt, responsable du comité d'audit et de supervision de l'entreprise publique.

Les conclusions de l'audit externe confirment donc celles de celui réalisé en interne, a insisté M. De Smedt. En mai 2010, le comité exécutif de Belgacom a parlé pour la première fois de la vente possible du bâtiment Paille et des investissements à y réaliser pour son adaptation en vue d'une transaction, a exposé le responsable du comité d'audit. "En décembre 2011, le conseil d'administration a fait part de l'intention globale de vendre 60 bâtiments. L'analyse a montré qu'on pourrait en vendre 30, dont Paille. Il était connu sur la place immobilière que Belgacom allait vendre des bâtiments. L'idée d'une joint venture a alors été présentée par Immobel, dont Didier Bellens est administrateur, à Connectimmo, qui gère le portefeuille immobilier de Belgacom. Le CFO Ray Stewart, à qui M. Bellens avait confié la responsabilité du dossier, a proposé d'ouvrir la procédure à d'autres sociétés. Onze entreprises ont demandé et reçu les documents nécessaires. Belgacom a reçu neuf offres finales." La procédure se poursuit et la décision interviendra à la mi-2014, a conclu le président du CA de Belgacom, Stefaan De Clerck. (Belga)

Nos partenaires