"Aucune indication de conflit d'intérêts concernant Didier Bellens"

06/11/13 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Le Vif

(Belga) L'audit externe réalisé par Deloitte entre le 14 octobre et le 4 novembre a conclu qu'il n'y avait aucune indication de conflit d'intérêts concernant le CEO de Belgacom Didier Bellens dans le cadre du dossier de la vente du bâtiment Paille, a souligné mercredi en commission Infrastructure de la Chambre Pierre-Alain De Smedt, responsable du comité d'audit et de supervision de l'entreprise publique.

"Aucune indication de conflit d'intérêts concernant Didier Bellens"

Les conclusions de l'audit externe confirment donc celles de celui réalisé en interne, a insisté M. De Smedt. En mai 2010, le comité exécutif de Belgacom a parlé pour la première fois de la vente possible du bâtiment Paille et des investissements à y réaliser pour son adaptation en vue d'une transaction, a exposé le responsable du comité d'audit. "En décembre 2011, le conseil d'administration a fait part de l'intention globale de vendre 60 bâtiments. L'analyse a montré qu'on pourrait en vendre 30, dont Paille. Il était connu sur la place immobilière que Belgacom allait vendre des bâtiments. L'idée d'une joint venture a alors été présentée par Immobel, dont Didier Bellens est administrateur, à Connectimmo, qui gère le portefeuille immobilier de Belgacom. Le CFO Ray Stewart, à qui M. Bellens avait confié la responsabilité du dossier, a proposé d'ouvrir la procédure à d'autres sociétés. Onze entreprises ont demandé et reçu les documents nécessaires. Belgacom a reçu neuf offres finales." La procédure se poursuit et la décision interviendra à la mi-2014, a conclu le président du CA de Belgacom, Stefaan De Clerck. (Belga)

Nos partenaires