Au moins 56 morts dans les violences de l'ouest birman

26/10/12 à 06:45 - Mise à jour à 06:45

Source: Le Vif

(Belga) La communauté internationale exprimait de vives inquiétudes après le regain de violences cette semaine entre bouddhistes et musulmans dans l'ouest de la Birmanie qui ont fait au moins 56 morts, provoquant une nouvelle vague de déplacés.

Après plusieurs semaines d'accalmie dans un Etat Rakhine sous état d'urgence, des affrontements ont de nouveau éclaté depuis dimanche entre les bouddhistes de l'ethnie rakhine et les musulmans Rohingyas, une minorité apatride considérée par l'ONU comme parmi les plus persécutées de la planète. Un porte-parole du gouvernement rakhine a fait état d'au moins 56 morts. "25 hommes et 31 femmes ont été tués dans quatre communes", a indiqué à l'AFP Win Myaing, porte-parole du gouvernement, précisant que 2.000 maisons avaient été incendiées. Le bilan pourrait être encore plus lourd, selon un autre responsable sous couvert de l'anonymat, qui a évoqué 67 morts. Au moins 75.000 personnes, en grande majorité des Rohingyas, avaient été déplacées par la première vague de violence. Des milliers d'autres affluent désormais vers les camps autour de Sittwe, capitale de l'Etat Rakhine. Des structures déjà surpeuplées où les déplacés manquent de nourriture et de soins. (CYA)

Nos partenaires