Au moins 20 millions d'euros versés pour libérer les otages français au Sahel

30/10/13 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Le Vif

(Belga) De 20 à 25 millions d'euros ont été versés en échange de la libération mardi des quatre otages français enlevés en septembre 2010 dans le nord du Niger par des islamistes armés, a appris mercredi l'AFP de source proche des négociateurs nigériens. L'Elysée dément qu'il y a eu versement de rançon.

Au moins 20 millions d'euros versés pour libérer les otages français au Sahel

Ce sont "entre 20 et 25 millions d'euros qui ont été payés pour obtenir la libération des otages français", a déclaré cette source. Elle a précisé que cette somme avait servi à payer les ravisseurs ainsi que les intermédiaires qui, sur le terrain, ont joué un rôle important pour obtenir ces libérations. Le journal français Le Monde rapporte que l'opération destinée à libérer les quatre otages a débuté le 21 octobre. Il a d'abord fallu réunir les otages, qui étaient séparés depuis juillet, avant de les laisser seuls deux ou trois jours. C'est seulement après avoir récupéré la vingtaine de millions d'euros que constituaient la rançon que les coordonnées GPS de l'endroit où se trouvaient les quatre français ont été communiquées par les ravisseurs. Les otages n'ont rallié Kidal que mardi, à partir d'où ils sont partis pour Niamey d'abord, avant de s'envoler pour Paris mercredi. Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret avaient été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit, une ville minière dans le nord du Niger, où ils travaillaient pour Areva. L'Elysée dément tout versement de rançon. (Belga)

Nos partenaires