Attention aux antihistaminiques en voiture

27/06/14 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Le Vif

(Belga) De très nombreuses personnes souffrant du rhume des foins prennent ces jours-ci des antihistaminiques, médicaments qui réduisent les symptômes de cette affection sans gravité, mais très désagréable.

Attention aux antihistaminiques en voiture

En soi, il s'agit d'une bonne chose: une personne qui éternue continuellement, qui a le nez qui coule ou dont les yeux sont remplis de larmes, n'est pas dans les meilleures conditions de vigilance pour conduire un véhicule. Or, il suffit de lire les notices accompagnant ces antihistaminiques pour constater que nombreux sont ceux, parmi ces médicaments, qui peuvent causer des étourdissements, de la somnolence, des pertes de concentration ou encore ralentir les réactions. Une enquête britannique nous apprend que 44% des automobilistes qui prennent ce genre de médicaments ne savent pas que ces produits peuvent affecter leur aptitude à la conduite automobile. Les femmes sembles à ce sujet mieux informées que les hommes (77% contre 61%). Il est en tout état de cause interdit de conduire lorsqu'on a pris un produit qui diminue la vigilance. Le problème est qu'apporter la preuve d'une telle situation est très difficile. Les contrôles de police portent uniquement sur l'alcool et les stupéfiants et sont effectués par des méthodes simples qui ont fait leurs preuves. Les médecins estiment toutefois que les antihistaminiques - nom générique donné à ces produits anti-allergie - s'améliorent sans cesse. Les médicaments de deuxième et de troisième génération ont moins d'effets indésirables. Aussi n'est-il pas inutile, si vous souffrez du rhume des foins, de prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien, pour savoir quel antihistaminique vous conviendra le mieux si vous devez conduire. (Belga)

Nos partenaires