Attentat de Boston - Tamerlan Tsarnaev "repéré" lors de son départ en Russie, pas à son retour

24/04/13 à 00:12 - Mise à jour à 00:12

Source: Le Vif

(Belga) Les Etats-Unis avaient "repéré" Tamerlan Tsarnaev, suspect de l'attentat de Boston mort depuis, lors de son départ en Russie en 2012, mais son retour était en revanche passé inaperçu, a reconnu mardi la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano.

Attentat de Boston - Tamerlan Tsarnaev "repéré" lors de son départ en Russie, pas à son retour

"Le système a détecté son départ des Etats-Unis", a-t-elle déclaré lors d'une audition au Sénat américain. Mais cinq mois et 13 jours plus tard, "à son retour, toutes les enquêtes à son sujet avaient été fermées". Mme Napolitano a aussi reconnu une erreur d'orthographe sur le nom de Tsarnaev, sans préciser les causes ou les conséquences exactes de cette erreur. Lundi, le sénateur républicain Lindsey Graham avait déclaré à des journalistes, sur la base de sa conversation avec un haut responsable du FBI, qu'une erreur d'orthographe avait empêché le FBI de détecter le voyage de Tamerlan Tsarnaev en Russie. "Nous tirerons les leçons de cet attentat, tout comme nous l'avons fait après les derniers attentats terroristes", a-t-elle dit, en rappelant que la réforme de l'immigration en discussion au Sénat rendrait obligatoire la capture électronique ou biométrique des informations de passeport à la sortie du territoire. Tamerlan Tsarnaev, contrairement à son cadet Djokhar, n'avait pas été naturalisé; il disposait d'un permis de séjour permanent. "Ce qu'on m'a dit il y a deux jours ne tient pas", a réagi Lindsey Graham mardi auprès des journalistes. "Comment le département de la Sécurité intérieure pouvait-il savoir que ce type quittait le pays, et pas le FBI? Il va falloir réparer ça". On ignorait encore mardi si le départ de Tsarnaev avait déclenché une alerte parce que le jeune homme se trouvait sur une liste de surveillance terroriste ou sur une autre liste, plus vaste, qui contient un demi-million de noms, la base de données TIDE compilée par le Centre national antiterroriste (National Counterterrorism Center). Le républicain John McCain a demandé la tenue d'auditions parlementaires pour déterminer si les autorités américaines ont raté ou pas des indices qui auraient permis de déjouer les projets de M. Tsarnaev. "Apparemment, il y a deux versions différentes de l'histoire. Il faut les réconcilier et c'est pourquoi nous aurons des auditions", a-t-il dit mardi à la presse. (Belga)

Nos partenaires