Attentat au Musée Juif - Le député Denis Ducarme (MR) demande une Commission spéciale à la Chambre

03/06/14 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

Source: Le Vif

(Belga) Le député Denis Ducarme (MR) a demandé mardi dans le quotidien La Dernière Heure et sur Bel RTL la mise en place, à la rentrée parlementaire, d'une Commission spéciale à la Chambre chargée d'enquêter sur les circonstances de l'attentat au Musée Juif de Belgique et sur l'auteur présumé Mehdi Nemmouche.

Il faut que "la clarté soit opérée", estime l'élu alors que l'enquête est en cours en France et en Belgique. "Dans un Etat de droit, les parlementaires sont le prolongement de la société civile, les représentants de la population. Le devoir des parlementaires est de contrôler l'exécutif", a fait valoir M. Ducarme, interrogé sur Bel RTL sur le rôle de l'assemblée dans cette affaire qui est actuellement du ressort de la justice. Le député attend un certain nombre de réponses. Il entend savoir s'il y a eu des "dysfonctionnements" et si on a suffisamment investi dans les services de sécurité. "A-t-on manqué d'informations au niveau national et international", s'interroge-t-il. Dans les mêmes médias mais également dans l'Avenir, Le Soir et La Libre, M. Ducarme est d'avis que la future majorité doit faire du "plan anti-radicalisme" dans les prisons une priorité de la prochaine législature. Selon les premières informations, Mehdi Nemmouche a adhéré au radicalisme islamiste en prison en France, un phénomène également connu en Belgique même si l'administration pénitentiaire tend à le relativiser. Selon Denis Ducarme, il faut investir davantage dans la formation d'aumôniers musulmans et s'inspirer de l'exemple marocain qui vise à isoler les détenus radicaux afin d'éviter qu'ils entraînent d'autres prisonniers sur la même voie. (Belga)

Nos partenaires