Assises Namur: une majorité d'hommes pour juger Thierry Chaineux

05/09/12 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) Sept hommes et cinq femmes, ainsi que deux jurés suppléants, constituent le jury de la cour d'assises de Namur qui entamera le 17 septembre prochain le procès de Thierry Chaineux, 47 ans, accusé du meurtre de Jocelyne Dalcq, commis le 14 novembre 2010 à Namur.

La nuit du 14 novembre 2010, Thierry Chaineux a appelé les secours car son ex-compagne (qu'il fréquentait encore régulièrement) avait perdu connaissance. Quand les secours sont arrivés à l'appartement de l'accusé, rue des Fossés Fleuris à Namur, ils n'ont pu que constater le décès de Jocelyne Dalcq (49 ans lors des faits). Lors de ses différentes auditions, Thierry Chaineux a expliqué avoir été victime d'un jeu sexuel qui aurait mal tourné. Jocelyne Dalcq lui aurait demandé de l'étrangler lors d'un jeu du type "jeu du foulard". Mais il y aurait été trop fort. D'après l'accusé, il a tenté de réanimer Jocelyne en voyant qu'elle ne réagissait plus, sans succès. Il affirme n'avoir pas voulu la tuer volontairement. La version du médecin légiste est tout autre. D'après lui, la victime est décédée d'une asphyxie causée par une manoeuvre d'étouffement par compression bucco-nasale. Les deux amants s'étaient rencontrés en novembre 2007 et ont habité plusieurs mois ensemble chez Jocelyne Dalcq avant que Thierry Chaineux n'aille habiter seul à Namur vu leurs relations houleuses. Ils sont décrits par leurs proches comme très portés sur l'alcool et régulièrement en conflit. Mes Karl Steinier et Céline Leblanc défendent l'accusé. Mes Alexandre Wilmotte et Jean-Louis Gilissen représentent les parties civiles. (COR 715)

Nos partenaires