Assises Namur - Cemen Mizininov s'est "acharné" sur Michaël de Poortere, selon un des accusés

17/02/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Le Vif

(Belga) "J'ai un profond regret et beaucoup de questions parce que je ne comprends pas comment Monsieur Mizinov s'est acharné comme ça pour dix euros", a dit lundi lors de son interrogatoire Jonas Cassart, l'un des trois hommes accusés du meurtre de Michaël de Poortere, le 23 janvier 2012 à Namur.

La matinée était consacrée à la lecture de l'acte d'accusation par l'avocat général, avant l'interrogatoire des accusés. Jonas Cassart, 22 ans, a notamment relaté la manière dont il a été amené à fréquenter Cemen Mizinov et Stéphane Van Espenhoudt, les deux autres accusés. Il a expliqué comment une dispute puis une bagarre avaient éclaté entre Cemen Mizinov et Michaël de Poortere autour d'une somme d'argent liée aux stupéfiants (les protagonistes étant actifs dans le milieu de la drogue). Il y avait eu un échange de coups entre les deux, auquel s'était ensuite joint Jonas Cassart. "Michaël m'a lancé une passoire et là, je l'ai très mal pris", a-t-il indiqué. Jonas Cassart admet avoir porté des coups au visage et au thorax de la victime mais estime que la plupart des coups ont été infligés par Cemen Mizinov. "Cemen s'est jeté dessus. Il a utilisé un poêlon avec lequel il lui a tapé dessus. Il s'est aussi appuyé sur le chambranle de la porte pour avoir plus de force pour frapper Michaël", a-t-il ajouté. D'après Jonas Cassart, Cemen Mizinov avait bu. "Je ne l'avais jamais vu comme ça. Il n'était pas lui", a-t-il précisé. Les interrogatoires de Cemen Mizinov et Stéphane Van Espenhoudt auront lieu lundi après-midi. (Belga)

Nos partenaires