Assises du Hainaut - Rodolfo Rosi écope de cinq ans d'emprisonnement

13/03/13 à 20:24 - Mise à jour à 20:24

Source: Le Vif

(Belga) Rodolfo Rosi, 60 ans a été acquitté de la prévention de meurtre. Il écope toutefois de cinq ans de prison pour possession d'arme illicite avec un sursis de cinq ans pour ce qui dépasse les quatre années de détention. L'accusé devait répondre du meurtre de Jean-Marie Goblet le 1er août 2011 à Jumet (Charleroi) devant la cour d'assises du Hainaut.

Une amitié de longue date unissait l'accusé à la victime. Elle remontait à leur adolescence. Malgré une éducation différente et des déménagements fréquents, tous deux avaient maintenu le contact. En janvier 2011 Jean-Marie Goblet avait demandé à son ami de l'héberger. Ce que Rodolfo Rosi avait accepté. Mais la cohabitation s'était rapidement détériorée. La victime, alcoolique et droguée, s'était imposée en maître absolu, rabaissant et humiliant sans cesse son hôte qui devait 's'écraser' au point de s'enfermer dans sa chambre. Le jour des faits, la victime avait traité Rodolfo Rosi de 'pédé'. Ce qui constituait pour ce dernier "l'insulte suprême". Il s'était alors muni de son arme et avait tiré un premier coup de semonce dans le but d'intimider la victime afin qu'elle quitte l'appartement. Mais Jean-Marie Goblet n'avait pas reculé. Il s'était au contraire avancé, l'air menaçant, vers son ami qui avait pris peur. Un second coup avait alors été tiré. Cette fois en plein coeur. Jean-Marie Goblet était décédé sur le coup avant même l'intervention des secours. Rodolfo Rosi avait spontanément contacté la police et attendu sur place leur arrivée pour se livrer. (FCH)

Nos partenaires