Assises du Hainaut - Le ministère public requiert une peine entre 15 et 30 ans d'incarcération

08/11/12 à 19:16 - Mise à jour à 19:16

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis jeudi soir une peine entre 15 et 30 ans d'incarcération pour Stéphane Cresp reconnu coupable plus tôt du meurtre de Joseph Ouellet par le jury de la cour d'assises du Hainaut.

Assises du Hainaut - Le ministère public requiert une peine entre 15 et 30 ans d'incarcération

Le ministère public a requis une peine entre 15 et 30 ans de réclusion et insisté auprès des jurés pour qu'ils ne descendent pas en dessous d'une peine minimale de 15 ans. Le sang froid et la détermination dont a fait preuve l'accusé au moment des faits ont été mises en exergue par l'avocate générale, Ingrid Godart. L'avocate générale dit douter d'un réel amendement dans son chef mais reconnaît la circonstance atténuante d'un parcours honnête de bon père de famille. Me Sébastien Tounkara a pointé plusieurs éléments qui peuvent, selon lui, être retenus comme des circonstances atténuantes: l'absence d'antécédents judiciaires de l'accusé, son passé exemplaire, etc. L'avocat a également pointé le fait que son client avait été libéré après un an seulement d'incarcération et que, depuis lors, Stéphane Cresp n'avait commis aucune infraction. Stéphane Cresp risque une peine allant de trois ans de prison avec sursis à trente ans de réclusion. L'arrêt sera rendu en soirée. (LAURIE DIEFFEMBACQ)

Nos partenaires