Assises du Hainaut - Le ministère public requiert cinq ans pour Dany Decamps

27/06/13 à 22:42 - Mise à jour à 22:42

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis cinq ans à l'encontre de Dany Decamps, reconnu plus tôt dans la soirée coupable du meurtre de Franck Huylebroeck par le jury de la cour d'assises du Hainaut, qui a retenu l'excuse de la provocation. Le verdict est attendu en cours de soirée.

L'avocate générale Ingrid Godart a rappelé aux jurés que l'accusé a abattu son ami "comme un chien" et qu'il n'avait ensuite pensé qu'à prendre la fuite au lieu de tenter de lui porter secours. Elle leur a cependant précisé que l'excuse de la provocation permettait de descendre le seuil de la peine, initialement prévu pour un meurtre entre trente et vingt ans, à une fourchette allant d'un an à cinq ans, éventuellement assortis d'un sursis. Pour Ingrid Godart, l'accusé ne peut bénéficier d'aucune circonstance atténuante. "Il convient, face au risque de récidive de l'accusé, qui présente une tolérance limitée à la frustration et un besoin de contrôle latent, de ne pas descendre en dessous d'une peine de cinq années d'emprisonnement", a conclu l'avocate générale. "Sanctionnez-le lourdement mais accordez-lui le sursis. Le renvoyer en prison serait mettre à néant ce qu'il est en train de reconstruire. C'était un sale gosse mais il a changé. Il est père de famille et travaille assidûment", a indiqué Jean-Philippe Mayence, conseil de Dany Decamps. Les débats se sont clôturés sur les excuses réitérées une dernière fois par l'accusé envers la famille de la victime, abattue à bout portant le 23 avril 2010 à Ransart (Charleroi). (Belga)

Nos partenaires