Assises de Liège - Jean-Marc Caron déclaré coupable d'assassinat

28/04/14 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

(Belga) Après cinq heures de délibération et de motivation de leur verdict, les jurés de la cour d'assises de Liège ont déclaré lundi après-midi Jean-Marc Caron coupable de l'assassinat de Jennifer Lechanteur. L'arrêt sur la peine est attendu ce lundi soir.

Jean-Marc Caron avait tué son ex-compagne Jennifer Lechanteur le 24 juillet 2012 rue des Tilleuls à Flémalle. La victime âgée de 26 ans avait été frappée de 7 coups de couteau, dont un au thorax qui lui a été fatal. L'accusé n'avait pas supporté le contexte de sa séparation avec Jennifer Lechanteur. Le couple avait déjà été opposé à de nombreux conflits, lors desquels Jean-Marc Caron avait proféré des menaces de mort à l'égard de la victime. La garde des enfants semblait être le sujet principal de discorde entre ces deux anciens compagnons. Jean-Marc Caron contestait l'homicide volontaire de son ex-compagne. Il prétendait qu'il s'était rendu chez Jennifer Lechanteur pour voir ses enfants et qu'il avait été opposé au nouveau compagnon de Jennifer Lechanteur dans une scène de dispute inattendue. Il affirmait que son adversaire avait poussé Jennifer Lechanteur vers lui durant cette dispute et que la jeune femme était venue s'empaler sur son couteau. Pour expliquer une série de six coups de couteau dans les jambes de la victime, Jean-Marc Caron avait encore soutenu qu'il avait porté plusieurs petits coups dans les jambes de Jennifer Lechanteur afin de convaincre son adversaire de lâcher son couteau. A l'issue des faits, Jean-Marc Caron avait pris la fuite en France. Il s'était livré à la police deux jours plus tard. Il avait présenté aux enquêteurs la même version accidentelle que celle soutenue lors de son procès. Le jury n'a pas retenu cette hypothèse et l'a déclaré coupable de l'assassinat de Jennifer Lechanteur. Pour motiver leur décision, les jurés ont tenu compte de la nature de lésions constatées par les légistes, du nombre de coups portés et de la violence et de la précision de ces coups. Les jurés ont également souligné l'incohérence des explications de Jean-Marc Caron et de l'invraisemblance de sa version. L'arrêt sur la peine devrait être prononcé ce lundi en début de soirée. (Belga)

Nos partenaires