Assises de Flandre orientale - L'avocat de Kim Janssens se retire après des aveux de son client

30/11/12 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Le Vif

(Belga) Kim Janssens, l'homme accusé de l'assassinat de sa petite amie Wendy Houtman à Ninove, a lui-même envoyé des SMS de provocation depuis le GSM de la victime et a donc menti sur ses motivations, a-t-il reconnu vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale, à Gand. Son avocat, Filip Van Hende, a décidé de se retirer. Un nouvel avocat doit donc être désigné.

Kim Janssens avait expliqué après les faits que son amie avait envoyé des SMS à deux anciens amis en leur proposant des relations sexuelles, et qu'elle se serait moquée de lui parce qu'il était jaloux. Les parties civiles avaient essayé de montrer durant le procès que ce n'était pas Wendy Houtman, mais Kim Janssens qui avait envoyé les messages pour se ménager un mobile acceptable. Le témoignage du responsable de l'enquête de téléphonie, à la police locale, a permis de montrer jeudi que le modèle de GSM de la victime ne conservait pas les messages envoyés, ce qui mettait à mal la théorie de l'accusé. Celui-ci a pu prendre la parole vendredi et a changé sa version des faits. "J'avoue que j'ai envoyé moi-même les SMS", a-t-il déclaré. Les avocats Filip Van Hende et Joke 'T Kint ont alors décidé de ne plus le représenter. Le président de la cour d'assises a suspendu l'audience pour chercher, via le bâtonnier du barreau de Gand, un nouvel avocat pour l'accusé. (JAV)

Nos partenaires