Assises Bruxelles: Vahit Ozen, coupable de l'assassinat de sa maîtresse

01/02/13 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

(Belga) Le jury de la cour d'assises de Bruxelles a déclaré, vendredi, Vahit Ozen coupable de l'assassinat de son ex-maîtresse, Latifa Y., abattue sur un trottoir de la chaussée de Gand à Berchem-Sainte-Agathe, en mars 2010.

Assises Bruxelles: Vahit Ozen, coupable de l'assassinat de sa maîtresse

Le jury a pris en compte le fait que les caméras de vidéo-surveillance avaient bien montré la présence de l'accusé et de son véhicule sur le lieu et au moment des faits. Par ailleurs, des témoins du crime avaient identifié Vahit Ozen comme étant bien l'auteur des tirs qu'ils avaient vu. Le jury a encore tenu compte de ce que Vahit Ozen avait avoué la matérialité des faits et qu'il avait remis son arme à la police. L'expert en balistique avait confirmé qu'il s'agissait bien de l'arme qui avait tué Latifa Y. Enfin, les douze juges ont rappelé que l'intention homicide était établie de par le nombre de balles, quatre, tirées en direction de la victime. Celle-ci avait été atteinte au niveau d'organes vitaux et l'une des balles l'avait atteinte alors qu'elle était déjà au sol. Concernant la préméditation, le jury a pris en compte la longue attente de Vahit Ozen (29 minutes) dans son véhicule, avant l'arrivée de la victime. Ce qui avait, à nouveau, été attesté par les images de vidéo-surveillance. Mais encore, les juges ont noté que Vahit Ozen était porteur d'une armé chargée, prête à l'emploi, qu'il avait exécuté les tirs avec une extrême rapidité et que des témoins l'avaient entendu menacer la victime à plusieurs reprises auparavant. Latifa Y. avait été abattue sur un trottoir de la chaussée de Gand à Berchem-Sainte-Agathe, à deux pas de son domicile, le 12 mars 2010, vers 08h00. Elle avait été emmenée à l'AZ VUB à Jette où elle était décédée un peu moins d'une heure plus tard. Latifa Y. avait quitté l'accusé, âgé de 54 ans, marié et père de huit enfants, environ deux mois avant les faits. Ce dernier avait alors sombré dans la dépression et l'alcoolisme, selon ses proches. Le débat sur la peine se tiendra vendredi après-midi. (PVO)

Nos partenaires