Assassinat Litvinenko: le suspect russe a "prouvé" son innocence, affirme la Russie

20/09/12 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Le Vif

(Belga) La Russie a souhaité jeudi que l'enquête annoncée à Londres élucide l'assassinat au polonium en 2006 du transfuge Alexandre Litvinenko, affirmant que le principal suspect, l'ex-agent du FSB Andreï Lougovoï, avait prouvé son innocence grâce au "détecteur de mensonge".

Assassinat Litvinenko: le suspect russe a "prouvé" son innocence, affirme la Russie

La justice britannique a annoncé jeudi qu'une enquête judiciaire allait être menée début 2013 pour établir les causes exactes du décès d'Alexandre Litvinenko. "Nous espérons qu'elle va donner un tableau exact de ce qui s'est passé et que cela va faire la lumière sur tous les faits nécessaires pour établir la vérité", a déclaré un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Il a affirmé que la question de l'implication d'Andreï Lougovoï, un ex-agent du FSB comme Litvinenko, soupçonné d'assassinat par les enquêteurs britanniques mais que Moscou a toujours refusé d'extrader, était "close, notamment depuis que cette personne a accepté un test au détecteur de mensonge". Il faisait apparemment référence à un tel test auquel Lougovoï, devenu député depuis les faits et qui dispose de l'immunité parlementaire, s'était soumis en avril pour les besoins d'un film documentaire. Alexandre Litvinenko, transfuge du FSB réfugié en Grande-Bretagne, était tombé gravement malade après avoir bu un thé le 1er novembre 2006 avec Andreï Lougovoï et un autre Russe, Dmitri Kovtoun, dans un hôtel londonien. Il avait succombé à l'hôpital d'un empoisonnement au polonium, une substance radioactive dont la trace avait été retrouvée sur le chemin du retour de MM. Lougovoï et Kovtoun en Russie. (VIM)

Nos partenaires