Assassinat du châtelain de Wingene - Les avocats de Johnny Vanlingen et de Tinus van Wesenbeeck soulagés

02/04/14 à 16:34 - Mise à jour à 16:34

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats de Johnny Vanlingen et de Tinus van Wesenbeeck ont réagi avec soulagement mercredi à la demande du parquet de Bruges de prononcer un non-lieu pour leur client. Ils sont soupçonnés d'avoir joué un rôle d'intermédiaire dans l'assassinat du châtelain de Wingene, Stijn Saelens.

L'habitant d'Eindhoven Tinus van Wesenbeeck avait été placé en détention en juin 2012 car il était soupçonné d'avoir participé à la planification de l'assassinat du châtelain. Il aurait agi en tant qu'intermédiaire entre Pierre Serry et les meurtriers. Johnny Vanlingen, un concessionnaire de l'entourage de Tinus van Wesenbeeck, est lui soupçonné d'avoir fourni la voiture utilisée pour l'assassinat. Mais aucun élément n'a pu prouver leur participation et les deux hommes ont toujours nié toute implication dans cette affaire. "Etant donné l'état actuel du dossier, le parquet n'avait pas vraiment d'autre choix", a commenté Natascha Bielen, l'avocate de Johnny Vanlingen. "Mon client a encore été interrogé après sa libération et des voitures ont été inspectées, en vain." Johnny Vanlingen ne devrait pas demander de dommages et intérêts pour les mois passés en détention préventive. "Mon client a été libéré le 28 mai, mais a également purgé une peine pour une autre affaire entre-temps. Il est surtout heureux et soulagé." Philip Daeninck, l'avocat de Tinus van Wesenbeeck, est également ravi de la décision du parquet mais reste prudent. "Ce n'est pas encore fait, la décision finale revient à la chambre des mises en accusation. Nous ne devrions pas vendre la peau de l'ours." Après un an de détention préventive, Tinus van Wesenbeeck a lui aussi été régulièrement interrogé. "Notre client est totalement étranger à cette affaire, comme nous l'avons toujours souligné." (Belga)

Nos partenaires