Assassinat du châtelain de Wingene - Le parquet de Bruges dément un mandat d'arrêt contre un suspect néerlandais

26/04/13 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet de Bruges n'a pas demandé aux Pays-Bas de procéder à l'arrestation d'un suspect dans l'affaire de l'assassinat du châtelain de Wingene, a affirmé vendredi le substitut du procureur du Roi Fien Maddens à l'issue d'une audience de la chambre du conseil dans cette affaire. Des devoirs complémentaires seront cependant menés aux Pays-Bas.

Assassinat du châtelain de Wingene - Le parquet de Bruges dément un mandat d'arrêt contre un suspect néerlandais

L'agence de presse néerlandaise ANP avait indiqué vendredi matin que la justice belge avait demandé l'arrestation d'un nouveau suspect aux Pays-Bas. Ce dernier serait une connaissance de Ronald van Bommel, entre-temps décédé, qui serait l'un des auteurs de l'assassinat. Le substitut du procureur du Roi Fien Maddens parle d'une information totalement erronée. "Il n'est aucunement question d'un mandat d'arrêt contre un nouveau suspect aux Pays-Bas. Nous enquêtons cependant sur un lien avec les Pays-Bas, ce qui me paraît logique." Tinus van Wesenbeeck, un autre Néerlandais soupçonné dans cette affaire, a comparu vendredi midi devant la chambre du conseil de Bruges. Il est suspecté d'avoir agi comme intermédiaire dans la préparation de l'assassinat. Jusqu'à présent, l'homme d'Eindhoven se déclare innocent. Aucun lien n'a encore été établi entre Tinus van Wesenbeeck et l'auteur de l'assassinat. (Belga)

Nos partenaires