Assassinat du châtelain de Wingene - La chambre des mises maintient les conditions imposées à Peter Gyselbrecht

18/12/12 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Le Vif

(Belga) Peter Gyselbrecht, soupçonné d'être avec son père André Gyselbrecht le commanditaire de l'assassinat du châtelain de Wingene, ne pourra pas rendre visite à son amie à l'étranger, a décidé mardi la chambre des mises en accusation de Gand en maintenant les conditions de sa libération conditionnelle.

Assassinat du châtelain de Wingene - La chambre des mises maintient les conditions imposées à Peter Gyselbrecht

La chambre des mises de Gand avait décidé en septembre de libérer sous conditions le père et le fils. Les avocats de Peter Gyselbrecht avait demandé d'assouplir ces conditions afin que leur client puisse passer les fêtes de fin d'année avec son amie en Indonésie. La chambre du conseil de Bruges avait accordé il y a deux semaines un assouplissement des conditions de la libération conditionnelle de Peter Gyselbrecht mais le parquet avait fait appel. La chambre des mises s'est rangé derrière la thèse du parquet et a maintenu les conditions posées à la libération conditionnelle. Dans ce même dossier, le Néerlandais Tinus van Wesenbeeck, soupçonné d'avoir joué les intermédiaires, restera en prison jusqu'à jeudi au moins. La chambre des mises a en effet décidé de reporter l'examen de son cas après le dépôt par la défense de nouvelles conclusions. Tinus van Wesenbeeck était allé en appel contre la décision de la chambre du conseil de Bruges de le maintenir en détention. (232)

Nos partenaires