Assassinat du châtelain de Wingene - L'assassin identifié grâce à son ADN est décédé depuis mai 2012

26/01/13 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Le Vif

(Belga) L'identité de l'assassin du châtelain de Wingene, Stijn Saelens, a été confirmée via une enquête ADN, a indiqué samedi le parquet de Bruges. Il s'agit d'un homme de nationalité néerlandaise, décédé en mai 2012.

Les enquêteurs cherchaient depuis plusieurs mois des assassins potentiels dans l'entourage de Tinus van Wesenbeeck. La justice soupçonne en effet ce Néerlandais d'avoir cherché des tueurs à gages à l'invitation de Pierre Serry. Une enquête ADN a révélé qu'un Néerlandais issu du milieu criminel était bien la personne qui avait assassiné Stijn Saelens. Cette information touche donc apparemment aussi Tinus van Wesenbeeck, qui niait toute implication jusqu'à présent. André et Peter Gyselbrecht, beau-père et beau-frère de la victime, sont eux encore toujours soupçonnés d'être des commanditaires potentiels de cet assassinat. Grâce à son ami Pierre Serry, le docteur André Gyselbrecht aurait cherché quelqu'un afin "de donner une petite leçon" à son beau-fils. C'est pourquoi les enquêteurs ont cherché dans l'entourage du médecin d'autres intermédiaires et de potentiels assassins du châtelain. Ainsi, le concessionnaire automobile limbourgeois Johnny Vanlingen, qui aurait fourni la voiture servant au transport du corps de la victime, reste lui aussi en prison. Selon le parquet de Bruges, l'identification de l'assassin pourra peut-être délier les langues des suspects. L'assassin de Stijn Saelens est lui décédé en mai 2012. Stijn Saelens, un agent immobilier de 34 ans père de quatre jeunes enfants, avait disparu le 31 janvier 2012. Ce jour-là, son épouse avait découvert dans l'entrée de leur gentilhommière de Wingene dans la région de Bruges, une grande flaque de sang. Mais pas de corps. La dépouille avait finalement été retrouvée deux semaines plus tard, enterrée dans un bois situé à proximité d'un chalet appartenant à Pierre Serry, confortant la piste du complot familial privilégiée dès le début par la justice. (JUG)

Nos partenaires