Assassinat du châtelain de Wingene - "Cette nouvelle arrestation n'est pas correcte et partiale"

19/02/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Le Vif

(Belga) L'avocat Me Johan Platteau a demandé la récusation du juge d'instruction Gevaert dans l'affaire de l'assassinat du châtelain de Wingene. Le conseil d'André Gyselbrecht met en doute l'objectivité du juge d'instruction brugeois. Le docteur Gyselbrecht a une nouvelle fois été placé sous mandat d'arrêt la semaine dernière.

Assassinat du châtelain de Wingene - "Cette nouvelle arrestation n'est pas correcte et partiale"

André Gyselbrecht est suspecté d'avoir commandité avec son fils Peter l'assassinat de son beau-fils Stijn Saelens. Ils sont restés une bonne demi-année en prison, mais ont été remis en liberté début septembre. La semaine dernière, le beau-père de la victime a à nouveau été arrêté. "Cette nouvelle arrestation n'est pas correcte et partiale", estime l'avocat Johan Platteau. "Il doit y avoir des éléments nouveaux et sérieux, mais ce n'est pas le cas. Il est seulement question d'un rapport sur sa personnalité. Cet homme a été arrêté pour une série de bêtises inscrites sur un bout de papier". Me Platteau n'a dès lors plus confiance en M. Gevaert. "J'ai introduit une demande de récusation ce matin." La demande a d'importantes conséquences pour l'enquête. Le juge d'instruction peut décider lui-même de se déporter. S'il ne le fait pas, c'est la cour d'appel de Gand qui devra juger d'une éventuelle récusation. D'ici là, aucun nouveau devoir d'enquête ne peut être mené. André Gyselbrecht comparaîtra mardi devant la chambre du conseil de Bruges. Une décision est attendue dans le courant de l'après-midi. (COC)

Nos partenaires