Asile et migration - L'année 2012 a été une année charnière, dit Maggie De Block

18/01/13 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Le Vif

(Belga) L'année 2012 a été une année charnière pour la politique d'asile du gouvernement au cours de laquelle on a constaté une diminution de 15,8% des demandes d'asiles passant de 25.479 à 21.461.

Asile et migration - L'année 2012 a été une année charnière, dit Maggie De Block

Cette diminution est la conséquence de la politique mise en place par le gouvernement basée sur une politique cohérente et intégrée entre l'asile et l'accueil, ont expliqué vendredi le Premier ministre Elio Di Rupo et la secrétaire d'Etat Maggie De Block. Parmi les chiffres avancés par la secrétaire d'Etat on retiendra notamment que les mesures structurelles prises par le gouvernement pour instaurer un filtre médical n'a pas entraîné de diminution importantes du nombre de demandes acceptées sur cette base. Elles étaient de 345 en 2011 et ont été de 319 en 2012. Sur les 8.144 dossiers invoquant des raisons médicales introduit en 2012, 46% n'ont pas passé le premier stade de l'examen. Cela signifie qu'il y avait 46% de dossiers de moins à traiter au fond. Les dossiers acceptés ont donc pu être traités plus rapidement et en fin de compte ceux qui ont droit à l'accueil pour des raisons médicales en bénéficient toujours, a souligné Mme De Block. Elle a encore indiqué qu'en 2012 il y a eu 11.390 retours vers le pays d'origine dont 5.648 sur base volontaire soit 49,5%. "J'aurais voulu arriver à 50%. Nous sommes juste en dessous", a-t-elle commenté. Le but du gouvernement pour la période 2013-2014 est de consolider la situation et d'oeuvre pour une meilleure concertation européenne. Un projet de loi sur les demandes d'asile multiples non-fondées est actuellement à l'examen à la Chambre et une modification de la législation sur les partenariats de complaisance est actuellement élaborée. (PVO)

Nos partenaires