Armes chimiques: les USA accusent Damas d'avoir à nouveau bombardé le site

27/08/13 à 00:09 - Mise à jour à 00:09

Source: Le Vif

(Belga) Les Etats-Unis ont accusé Damas d'avoir à nouveau bombardé le site d'une attaque présumée aux armes chimiques après son examen par des inspecteurs de l'ONU lundi, pour tenter de dissimuler des preuves.

"Aujourd'hui, le convoi de l'équipe des Nations unies a été attaqué alors qu'il se rendait sur le site, et lors de son retour (...) le quartier a à nouveau été bombardé, nouvelle preuve du manque de crédibilité du régime syrien dans ce dossier", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney. Plus tôt, les experts de l'ONU avaient pu recueillir dans deux hôpitaux des témoignages de victimes de l'attaque chimique présumée survenue le 21 août dans la banlieue de Damas, selon le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. M. Ban a également protesté contre les tirs qui ont visé le convoi. Le régime syrien et l'opposition se sont mutuellement accusés d'en être à l'origine. Le secrétaire d'État américain John Kerry a affirmé lundi que le recours à des armes chimiques en Syrie était "indéniable" et constituait une "indécence morale". Ces armes auraient fait plus de 1.000 morts dans la Ghouta orientale le 21 août, selon l'opposition. (Belga)

Nos partenaires