Armée - La formation des pilotes militaires en France rationalisée à partir de cet été

01/04/13 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

(Belga) La composante Air de l'armée va modifier cet été le syllabus d'entraînement de ses élèves pilotes - tous formés en France - en abandonnant la base aérienne de Tours (centre), pour se concentrer sur celle de Cazaux (sud-ouest), a-t-on appris lundi de source militaire.

En vertu d'un accord de coopération conclu en 2004, tous les futurs pilotes militaires sont formés en France, après un entraînement initial sur Siai Marchetti SF260 à Beauvechain: à Tours sur des Alpha-Jet français et à Cazaux sur des Alpha-Jet belges modernisés pour les pilotes d'avions de combat, à Avord (centre) pour ceux affectés au transport et à Dax (sud-ouest) pour ceux d'hélicoptères. Mais à la suite d'une modification du concept de formation de ses pilotes militaires, la Défense belge va cesser d'utiliser Tours dès cet été pour la "phase trois" de l'instruction en vol, a indiqué son service de presse à l'agence BELGA. Les futurs pilotes belges transiteront alors directement de Beauvechain vers Cazaux, où ils voleront également uniquement sur les avions belges. Les instructeurs de vol belges présents à Tours déménageront aussi vers Cazaux, ce qui permettra de regrouper le personnel actuellement dispersé sur deux bases. "Ce changement d'organisation ne remet pas en question la collaboration franco-belge, puisque la phase de formation existant aujourd'hui à Cazaux sur Alpha-Jet belge restera commune", a ajouté la Défense. (GGD)

Nos partenaires