Areva décontamine plusieurs gros composants de la centrale nucléaire de Chooz

29/08/13 à 10:32 - Mise à jour à 10:32

Source: Le Vif

(Belga) Areva a décontaminé "avec succès" plusieurs importants composants du réacteur nucléaire d'EDF Chooz A en démantèlement dans les Ardennes, la première opération majeure de ce type pour le groupe nucléaire en France, a-t-il annoncé jeudi. La centrale se situe en bord de Meuse à trois kilomètres de la frontière belge.

Areva décontamine plusieurs gros composants de la centrale nucléaire de Chooz

Il s'agit du circuit primaire de l'ancienne centrale arrêtée il y a 22 ans, c'est-à-dire les générateurs de vapeur (110 tonnes et 14 mètres de haut chacun à Chooz) et les conduites et tuyauteries par lesquelles circule l'eau chauffée par un réacteur nucléaire. Leur démantèlement avait débuté en 2010. La méthode d'Areva a consisté à faire circuler pendant plusieurs jours dans le circuit primaire des produits chimiques qui ont "réduit significativement le degré de radioactivité des composants qui ont pu être classés 'déchets très faiblement radioactifs'" et transférés dans un centre de stockage. Le démantèlement de Chooz A est le premier réalisé en France d'un réacteur à eau pressurisé du type des 58 actuellement en fonctionnement dans l'Hexagone. La partie non nucléaire du site ayant déjà été démantelée, ne reste plus que la partie la plus délicate: la cuve du réacteur. Élément principal d'une centrale, celui-ci (200 tonnes à Chooz) est trop épais pour être décontaminé, ce qui impose son découpage dans une piscine bloquant les radiations. Le "retour à la pelouse" (la disparition complète d'une centrale démantelée) de Chooz A est prévu pour 2022, mais le démantèlement lui-même doit en principe être achevé en 2016, selon l'IRSN. (Belga)

Nos partenaires